We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Resident Evil 2 & Kingdom Hearts III: l’éternel retour du jeu vidéo japonais

5 4 9
16.02.2019

Depuis le début des années 2010 et jusqu'à aujourd'hui, on entend parfois revenir la rumeur d'un supposé déclin du jeu vidéo japonais: baisse des ventes de jeux (jusqu'à -10% par an au milieu de la décennie), conflits nombreux entre créatifs et leurs studios historiques, et surtout obsolescence d'un certain style auprès du grand public qui s'en détournerait peu à peu. Dans sa diversité, la culture japonaise a toujours su défendre, de Nintendo aux productions d'Hideo Kojima en passant par les Final Fantasy, une alternative aux productions occidentales, y compris sur les marchés américain et européen. Ce tropisme japonais aurait donc vécu. "C'est fini pour le Japon. On est morts. L'industrie du jeu vidéo est finie" prédisait ainsi il y a dix ans Keiji Inafune, ex-producteur Capcom et créateur du célèbre personnage Mega Man.

La réalité est ailleurs, bien évidemment. Le déclin de l'industrie japonaise du jeu vidéo n'était pas inexorable, il s'agissait plutôt d'une crise cyclique: voir par exemple le carton mondial de la Switch qui a suivi le désastre de la Wii-U, deux consoles du même constructeur, Nintendo. On imagine mal le monde du jeu vidéo sans ses artistes japonais (peut-être aujourd'hui comme avant les meilleurs au monde), et les tops de vente actuels démentent l'affirmation du début de cet article. Deux propositions de jeux de ce début d'année, qui sont des résurrections de licences japonaises emblématiques, trouvent en effet grâce aussi bien auprès du public que des critiques.

C'est d'abord Resident Evil 2, curieux remake d'un classique de 1998........

© Le Huffington Post