We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Inversion des courbes du chômage : Macron 2019, Hollande 2017, qui avait la meilleure dynamique ?

3 3 0
27.07.2019

Michel Ruimy : Le bilan peut sembler positif en apparence ! En effet, le total des inscrits en catégorie A à Pôle emploi en France a reculé de 16  800 sur le dernier trimestre, de 72 000 en 1 an. Le nombre de demandeurs d’emploi est ainsi redescendu juste au-dessus des 3,63 millions. En considérant uniquement cette catégorie, il s’agit de la 12ème    baisse trimestrielle enregistrée depuis l’inversion de la courbe observée à la mi-2015 sous François Hollande. En 4 ans, le nombre d’inscrits en catégorie A a reculé de près de 180   000.

Mais la photographie est un peu moins belle si on intègre le nombre des demandeurs d’emploi en activité réduite c’est-à-dire les chômeurs recensés dans les catégories B et C (ceux qui déclarent travailler plus ou moins de 78 heures au cours du mois écoulé). Si le nombre d’inscrits en A, B et C se replie d’un peu moins de 27 000   d’avril à juin 2019, il ne s’agit que de la 3èmebaisse observée depuis la mi-2015 et surtout la moins importante des trois.Sur 1 an, le repli est limité à un peu plus de 56 000 personnes. Sur les 4 dernières années, le nombre d’inscrits n’a pas baissé mais progressé de près de 200 000 personnes dans les trois principales catégories de Pôle emploi pour frôler désormais les 5,9 millions pour la France entière.

La hausse du nombre de demandeurs d’emploi de la catégorie C (ceux qui ont travaillé au moins 78 heures au cours du mois écoulé) est l’une des manifestations de la précarité qui touche le monde du travail. La première raison d’une inscription à Pôle Emploi reste, en effet, la rupture d’un contrat à durée déterminée. Elle a concerné, au deuxième trimestre 2019, près de 20 % des entrées. Ainsi, la baisse, amorcée depuis la mi-2015, se poursuit mais à un rythme toujours aussi poussif et avec toujours, un grand nombre de chômeurs.

Des derniers présidents à avoir dirigé la France, c’est sous Nicolas Sarkozy que les chiffres du chômage ont été les meilleurs. En 2008, le taux de chômage en France métropolitaine atteint son plus bas niveau depuis 1996 (6,8 % en janvier) ainsi que le nombre de chômeurs de catégorie A (1 976 900 dans la métropole en février). Concernant notre actuel président, Emmanuel Macron compte beaucoup sur la réforme du code du Travail - dont l’ensemble des mesures des ordonnances sont en vigueur depuis le 1erjanvier 2018 - pour........

© atlantico