Il faudrait d’urgence abandonner ce terme d’intelligence artificielle pour un autre terme qui conviendrait mieux, tel que calculatrice ou n’importe quel autre terme que «l’intelligence artificielle» pourra «inventer» facilement.

Une machine en effet ne pourra jamais être intelligente sauf si des crétins décident que la machine est plus intelligente qu’eux car elle peut faire certaines opérations qu’ils ne peuvent pas faire aussi vite et aussi facilement.

Je pense cela depuis que quelques publicitaires ont lancé la mode de l’intelligence artificielle comme, il y a quelques années, les mêmes avaient essayé de nous vendre l’homme quasi éternel.

Je ne pensais pas que cette «intelligence artificielle» allait nous apporter si rapidement la preuve, non seulement de sa dangerosité et de sa nocivité, mais aussi de son caractère crétin et criminel.

Les médias «mainstream» nous ont suggéré, il y a quelques jours, que seuls les Israéliens étaient assez géniaux et à la pointe du progrès pour oser utiliser ce nouvel instrument du génie humain qui allait justifier mathématiquement leur génocide: une louche de 10% d’enfants et un petit 10% de civils adultes, brûlés et écrasés sous les bombes, qui ne passeront peut-être pas inaperçus mais qui seront au moins justifiés!

Et lorsqu’on jugera le génocide, jugera-t-on la calculatrice ou les connards qui ont accepté de mettre en veilleuse leur libre arbitre? Comment peut-on trouver encore sur notre planète des êtres humains qui veulent se soumettre à une calculatrice qui ne sera jamais intelligente mais qui, dans une société totalitaire, dira où est le vrai et le juste? Et, tous, en avant, le regard fixé vers ce que l’intelligence artificielle aura décidé. Ce ne sera plus l’adjudant-chef de carrière qui nous dira «je ne veux pas qu’un cheveu dépasse». Il n’y aura plus rien à dire face à la «sagesse démocratique» de l’intelligence artificielle qui dira ce que les masses pensent et veulent. Fini les chemins de traverse, fini l’objection de conscience, la liberté d’écrire ou de penser et l’invention artistique. L’intelligence artificielle, après avoir avalé toute la littérature française et mondiale, régurgitera mieux que vous et écrira d’un seul clic un Nobel de littérature alors que le nouveau Mozart sera déjà mis en boîte et que personne ne se rendra compte qu’il n’y a pas eu de nouveau Mozart car on ne l’a pas laissé naître.

Un monde mieux que celui d’Orwell, totalitaire et criminel, dans lequel une machine bien programmée justifiera le 10% et pourquoi pas le 100%?

Jacques Pous,
Genève

QOSHE - Tout sauf intelligente - Votre Lettre
menu_open
Columnists Actual . Favourites . Archive
We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Tout sauf intelligente

12 0
15.04.2024

Il faudrait d’urgence abandonner ce terme d’intelligence artificielle pour un autre terme qui conviendrait mieux, tel que calculatrice ou n’importe quel autre terme que «l’intelligence artificielle» pourra «inventer» facilement.

Une machine en effet ne pourra jamais être intelligente sauf si des crétins décident que la machine est plus intelligente qu’eux car elle peut faire certaines opérations qu’ils ne peuvent pas faire aussi vite et aussi facilement.

Je pense cela depuis que quelques publicitaires ont lancé la mode de l’intelligence artificielle comme, il y a quelques années, les mêmes avaient essayé de nous vendre l’homme quasi........

© LeCourrier


Get it on Google Play