« [En France], on est attachés à la bagnole, on aime la bagnole. Et moi je l’adore », a déclaré Emmanuel Macron, en septembre, alors qu’il était interrogé sur le thème de la réindustrialisation automobile. Expression d’une passion sincère ou grand moment de ­communication destiné à un électorat ­populaire, dans la lignée de François Mitterrand au volant de sa Renault Supercinq ? Quoi qu’il en soit, l’automobile, fleuron national, bénéficie encore aujourd’hui d’une grande popularité dans l’Hexagone. Mais qu’en est-il du vélo, dont l’usage s’est accéléré après la pandémie de la Covid-19 ?

A LIRE AUSSI : Favoriser le vélo ou les transports en commun : le gouvernement doit-il vraiment choisir ?

QOSHE - Danger, non-respect du Code de la route… pourquoi ça ne passe pas entre cyclistes et automobilistes - Matthieu Giroux
menu_open
Columnists Actual . Favourites . Archive
We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Danger, non-respect du Code de la route… pourquoi ça ne passe pas entre cyclistes et automobilistes

19 0
07.01.2024

« [En France], on est attachés à la bagnole, on aime la bagnole. Et moi je l’adore », a déclaré Emmanuel Macron, en septembre, alors qu’il était interrogé sur le thème de la........

© Marianne

Get it on Google Play