We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Le chemin est-il tout tracé ?

3 1 1
13.10.2018

Au jeu de la divination électorale, tout le monde prédisait en 2013 une déculottée au Parti socialiste qui venait de propulser Étienne Schneider en tête de liste. Mais au soir du 20 octobre, le LSAP maintenait ses 13 députés, ouvrant le chemin à une alliance inédite avec le DP et déi gréng qui évinçait le CSV au pouvoir depuis 34 ans.

En 2018 à nouveau, les socialistes se voient promis à l’opposition, selon le même postulat : ils ont vendu leur âme au libéralisme triomphant, se coupant de leur électorat traditionnel. Pour autant, Étienne Schneider, apprécié des patrons, présente un bon bilan économique. Et le LSAP compte, pour faire le plein de voix, sur des individualités marquées à gauche, comme Nicolas Schmit, Romain Schneider et bien sûr sur le très populaire Jean Asselborn. Néanmoins, les communales de 2017ont apporté leur lot de traumatismes au LSAP qui a notamment perdu son fief d’Esch-sur-Alzette.

Le score des socialistes n’est pas la seule inconnue d’un scrutin clôturant une campagne sans passion. Qu’en sera-t-il des verts après une première expérience gouvernementale où leurs 6 députés étaient le pivot de la majorité ? Le........

© Le Quotidien