We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Comment les réseaux sociaux ont favorisé l'émotion au détriment de la raison

5 10 56
15.02.2019

L'émotion a pris le pouvoir... Où que vous regardiez, c'est l'émoi, et moi et moi...

Colères, agacements, injustices, angoisses, peurs, défiance, révolte, ... la liste n'est pas exhaustive. Elle témoigne bien du ressenti et encore plus souvent des ressentiments qui émergent de façon dominante en cette période de trouble social profond. Mais qui a raison?

Celui qui fustige le gouvernement qui protège les riches? Celui qui loue le courage d'un Président qui ose réformer? Celui qui revendique la démission du Président pour parvenir à rétablir l'équité sociale ? Celui qui râle contre la violence des manifestants qui détruisent des emplois? Celui qui écœuré considère qu'il n'y a plus rien à perdre et prône l'antisystème ou la révolution ? Celui qui s'insurge contre un porte-monnaie insuffisamment rempli à partir du 15 du mois? Celui qui pleure, qui crie, qui panique, qui renonce, qui dénonce, qui se montre agressif ?

L'étude des processus émotionnels nous indique une loi émotionnelle incontournable. Le ressenti est incontestable pour celui qui l'éprouve! D'ailleurs, tous les conflits naissent de la contestation du ressenti de l'autre.

Et la raison?

Elle nous permet de........

© Le Huffington Post