We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Sous les avions de Roissy, le centre de rétention où exilés se sentent "comme des criminels"

6 4 106
10.03.2019

IMMIGRATION - Toutes les cinq minutes, le vacarme des réacteurs les ramène à la réalité. Au bout des pistes de l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle, les sans-papiers du centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot attendent leur expulsion, parfois jusqu'à 90 jours, dans le vrombissement du traffic aérien de la deuxième plus importante plate-forme aéroportuaire européenne.

"Ça rajoute à une atmosphère déjà angoissante", déplore Danièle Obono au HuffPost. Mercredi 6 mars, la députée de la France insoumise, ainsi que son collègue Ugo Bernalicis, ont pénétré à l'intérieur de ce complexe pouvant accueillir jusqu'à 240 personnes en situation irrégulière.

Une visite surprise, alors que l'immigration est déjà l'un des sujets incontournables des prochaines élections européennes, comme l'atteste la récente tribune d'Emmanuel Macron sur l'Europe. Et quelques semaines après une grève de la faim menée par une centaine de "retenus" qui protestaient contre des "conditions d'enfermement médiocres" au Mesnil-Amelot.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article, notre caméra a pu suivre cette immersion, récoltant les témoignages des exilés et........

© Le Huffington Post