We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Richard Ferrand, l'anti Philippe Séguin

4 6 0
11.06.2019

L’image de Richard Ferrand au Perchoir tranche à cet égard avec celle de Philippe Séguin qui demeure dans l’imaginaire politique la figure marquante à ce poste ces 30 dernières années.

Cet épisode du règlement intérieur est d’ailleurs très révélateur car Richard Ferrand entend par ce biais réduire le temps de parole des groupes politiques à 5 minutes par discussion générale avec deux conséquences majeures: le bâillonnement de la majorité et donc la réduction du risque de fronde en son sein ainsi que la réduction de la diversité d’opinions au sein des groupes d’opposition. C’est la qualité du débat et la diversité des idées qui devraient en pâtir. Une logique tranchant avec celle qui anima autrefois Philippe Séguin qui, dans un contexte d’une droite ultra-majoritaire, prit soin que l’opposition puisse toujours s’exprimer totalement. Il déclara même dans son discours d’intronisation: ”À l’ensemble de l’Assemblée, je veux apporter la garantie de mon impartialité, de ma volonté de permettre, que dis-je permettre, de favoriser l’expression de toutes ses nuances, de toutes ses diversités, donc de toutes ses contributions potentielles. Nul ne sera écrasé par personne, j’en donne l’assurance formelle”. Ce respect des droits de l’opposition fut tel qu’il suscita parfois des........

© Le Huffington Post