We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Journée mondiale de l'environnement: Comment passer à une salle de bains zéro déchet?

4 3 0
05.06.2019

ENVIRONNEMENT - Améliorer la qualité de l’air passe aussi par la réduction de ses déchets. Ce mercredi 5 juin, la journée mondiale de l’environnement organisée par l’ONU sensibilise autour de la question de la pollution atmosphérique, et vient rappeler que la production de déchets est l’un des principaux facteurs d’émanations de gaz nocifs dans l’air.

“La combustion des déchets à ciel ouvert et les déchets organiques dans les décharges rejettent dans l’atmosphère des dioxines, des furannes, du méthane et du carbone noir nocifs. À l’échelle mondiale, environ 40% des déchets sont brûlés à ciel ouvert”, rappelle la rubrique du site de l’ONU dédié à la journée mondiale de l’environnement.

Ce constat doit certes être considéré par les politiques publiques (qui commencent à prendre la mesure du problème, en interdisant notamment pailles et vaisselle jetable, ou en réfléchissant à la question des lingettes à usage unique), mais il n’est pas impossible de faire un petit pas à son échelle.

Le HuffPost vous avait déjà donné des pistes pour commencer à réduire vos déchets en cuisine, vous mettre aux courses en vrac, ou pour remplacer vos boissons industrielles. Place maintenant aux gestes à adopter pour une salle de bains sans plastique, et sans déchet superflu.

Pendant longtemps, le combo coton jetable, eau micellaire et lingettes imbibées de produit étaient vantées comme solution incontournable pour se nettoyer le visage. Que ce soit pour se démaquiller ou simplement purifier la peau après une longue journée, ces solutions à usage unique sont pourtant faciles à éviter.

Surtout lorsqu’on réalise l’impact que peuvent avoir d’innocents disques de coton vierge: la culture de ce textile est particulièrement coûteuse en eau (plus de 5000 litres pour un kilo) mais aussi en pesticides, utilisant environ 24% du total des produits de synthèse utilisés dans le monde, comme le rappelle Planetoscope.

Pour ce qui est des lingettes jetables, elles sont très difficiles à recycler alors que des dizaines de milliards sont jetées tous les ans en France, obstruant les canalisations et centres de tri des déchets.

Et pourtant, changer pour des solutions durables ne demande pas vraiment beaucoup d’investissement -surtout si l’on est l’heureux possesseur d’une machine à laver puisqu’il s’agit surtout de passer à la version lavable de ces accessoires.

L’incontournable coton lavable

De préférence, autant se tourner vers des textiles bios, produits et fabriqués en France. Citons par exemple la marque “Les Tendances d’Emma”, qui propose des kits clés en main bien pratiques, ou les Français d’“Avril”, deux entreprises engagées qui proposent des disques démaquillants lavables à utiliser avec son démaquillant ou nettoyant visage habituel:

Selon ses goûts en matière de texture et d’exigence, on peut se tourner vers des disques en coton, bambou, ou encore eucalyptus. Le premier serait le plus résistant, parfait pour l’eau micellaire, le second plus doux encore, est idéal pour les produits à la texture riche tandis que l’eucalyptus a un toucher particulièrement agréable et........

© Le Huffington Post