We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Comme Justin Bieber, faut-il passer au déodorant naturel?

3 0 0
26.05.2019

COSMÉTIQUES - Faut-il jeter son déodorant de supermarché pour investir dans un produit naturel? Une question à laquelle Justin Bieber semble avoir la réponse: la star de la chanson a annoncé ce 22 mai qu’elle lançait, en collaboration avec Schmidt Naturals, son propre déodorant naturel.

Un produit vegan, sans cruauté animale et à base de plantes, qui serait en accord avec ses combats récents autour de la santé mentale. Son nom, “Here Now”, serait un rappel à ”être attentif au moment présent”, a confié le PDG de Schmidt Naturals. “Si Justin peut passer d’un produit conventionnel à un produit naturel, c’est un choix ouvert à tous”, a-t-il estimé.

A post shared by Justin Bieber (@justinbieber) on May 21, 2019 at 6:59am PDT

Une possibilité qui doit aussi s’accompagner d’un peu d’instruction: que reproche-t-on aux déodorants traditionnels? Quels composants sont controversés et pourquoi? Quelle est l’efficacité d’un produit dit naturel, et que regroupe ce terme un peu vague?

Retour sur les dangers potentiels de votre déodorant à bille conventionnel, et conseils pour un achat éclairé.

Aller directement aux conseils d’achat

...car il regroupe un peu tout et n’importe quoi. Anne Dubost, rédactrice pour le site La vérité sur les cosmétiques, où elle analyse différents produits selon leurs ingrédients, ne se fie pas à la mention “naturel” sur un déodorant.

“Ce n’est pas clair du tout, et cela n’obéit à aucune réglementation”, rappelle-t-elle au HuffPost. Elle préfère se fier aux certifications bios qui existent depuis plusieurs années, à savoir: BDIH, Ecocert, Cosmos, Cosmebio, Natrue, ou encore Nature & Progrès.

Un produit qui affiche la mention “naturel” répond plutôt à un cahier des charges dans le cadre d’une allégation publicitaire, et non d’un label strict, ce à quoi il faut faire attention. Pour être réellement considéré comme naturel, il doit contenir au moins 95% d’ingrédients d’origine naturelle, ce qui peut poser question pour les 5% restants.

Si de nombreux produits à la mention “naturel” ne sont pas certifiés bios, leur composition n’est pas mauvaise pour autant. En effet, la certification bio a un coût que toutes les petites marques ne peuvent pas forcément s’offrir.

Il faut toutefois être attentif aux produits à la mention “naturel”, et creuser du côté des composants pour s’assurer que ce terme, non réglementé, n’est pas utilisé à la légère. En clair, il faut plonger le nez dans les étiquettes.

En tête de liste des composants controversés dans les déodorants, on retrouve les sels d’aluminium, présents dans la plupart des déodorants et anti-transpirants conventionnels, et soupçonné de nombreux effets à long terme sur la santé. “Ils sont susceptibles de pénétrer........

© Le Huffington Post