We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

"Game of Thrones" se termine, c'est l'occasion de (re)lire "Les Rois maudits"

10 1 0
19.05.2019

CULTURE - C’est fini. Après huit saisons, le trône de fer va finalement être (presque) légitimement occupé, à l’issue du dernier épisode diffusé ce dimanche 19 mai. Et voilà les fans de “Game of Thrones” désœuvrés. Ou presque. Car ceux qui ont été séduits par la conquête du pouvoir dans les Sept Couronnes devraient tout autant apprécier “Les Rois maudits”, qui sont, de l’aveu de George R.R. Martin “le jeu de trônes original”.

Si vous n’êtes pas féru de romans historiques, le titre de la saga “Les rois Maudits” ne vous dira probablement rien. Pourtant, son auteur fait partie des “Immortels” de l’Académie française, qu’il a intégrée en 1966. Son nom? Maurice Druon, romancier, ancien ministre et “héros” de George R.R. Martin. Oui, carrément.

En avril 2013, alors que HBO diffusait la saison 3 de sa série phare, l’auteur de “Game of Thrones” signait dans The Guardian une tribune dans laquelle il confiait son admiration pour l’écrivain français. “Je pense que Druon est le meilleur romancier historique depuis Alexandre Dumas père”, écrit Martin.

“Les Rois Maudits ont tout: les rois de fer et les reines étranglées, les batailles et les trahisons, les mensonges et la luxure, les déceptions, les rivalités familiales (...) Croyez-moi: les Starks et les Lannisters n’ont rien à envier aux Capets et aux Plantegenêts”.

Car oui, ici, il est bien question des Capétiens, descendants d’Hugues Capet roi des Francs, des Valois qui leur ont succédé sur le trône, mais aussi des Plantegenêts, héritiers du trône d’Angleterre. À travers les six premiers tomes de sa saga, Druon se plonge dans l’histoire de la succession des rois de France entre 1314 et 1361, indissociable de celle de l’Angleterre et qui ont amené à la Guerre de Cent Ans. Et s’il n’y a pas de dragons, de Marcheurs blancs ou de feu grégeois, “Les rois maudits” ne manquent pas de personnages forts, d’assassinats, de complots, d’adultères et de jeux de pouvoirs qui........

© Le Huffington Post