We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Voici la première photo d'un trou noir supermassif, M87*

7 14 2993
10.04.2019

SCIENCE - “C’est un peu comme le boson de Higgs ou les ondes gravitationnelles”, explique au HuffPost Frédéric Gueth, chercheur au CNRS et spécialiste des trous noirs. C’est dire si cette photo, diffusée ce mercredi 10 avril lors d’une conférence de presse en simultanée dans six pays, était attendue.

Cette image, dévoilée par la collaboration “Event Horizon Telescope” (EHT), est la première preuve directe de l’existence des trous noirs. On y voit, sur un fond orangé, une ombre noire, en forme de sphère. La cible: M87*, un trou noir supermassif situé loin dans l’espace, à 50 millions d’années-lumière de la Terre. Tellement dense qu’il est 6 milliards de fois plus massif que le Soleil.

Pour capturer cette image, il a fallu la puissance d’un réseau entier de radiotélescopes, répartis partout sur la planète, l’EHT. En fusionnant les informations collectées en parallèle en 2017, une équipe internationale de chercheurs est arrivée à observer l’un des objets les plus mystérieux de l’univers. Un projet qui a démarré il y a 15 ans. Admirez plutôt:

Pas convaincu? Certes, cette image n’est pas aussi impressionnante que Gargantua, le trou noir d’Interstellar (dont la simulation est d’une grande rigueur scientifique). Mais elle ne fait pas le tour du monde pour rien. Jalousement gardée par les chercheurs avant cette conférence de presse multidiffusée, elle fait l’objet de six études dans la prestigieuse revue scientifique Astrophysical Journal Letters.

“On avait déjà un certain nombre de preuves indirectes de l’existence de trous noirs, comme la détection d’ondes gravitationnelles, les résultats de Gravity [voir à ce sujet notre article, NDLR] qui a étudié le comportement d’une étoile toute proche. Mais ceci est une preuve directe très satisfaisante”, explique Frédéric Gueth, chercheur au CNRS, mais........

© Le Huffington Post