We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Google a financé 4 ans de recherches sur la fusion froide, voici le résultat

1 1 0
27.05.2019

SCIENCE - “Fusion froide”. Vous avez peut-être déjà entendu ce terme. Dans les journaux si vous les lisiez en 1989, ou plus récemment sur les réseaux sociaux. Un Graal scientifique qui permettrait de produire de l’énergie à partir de presque rien. Un horizon, souvent considéré par les scientifiques comme un mirage, auquel Google s’est intéressé depuis 4 ans, nous apprend un article publié dans Nature ce lundi 27 mai. L’équipe y dévoile les premiers résultats (plutôt décevant, il faut l’avouer) de ses recherches.

Tout commence le 23 mars 1989, quand deux chercheurs affirment avoir découvert une preuve de cette “fusion froide”: alors qu’ils réalisent une expérience de chimie (une électrolyse) classique, ils se rendent compte qu’en plongeant du palladium (un type de platine) dans de l’eau lourde, une chaleur anormale est produite. Seule explication, selon eux: une fusion nucléaire d’atomes a eu lieu et a dégagé cette énergie.

La fusion, ce sont deux noyaux atomiques qui se rencontrent. Quand ils le font, de l’énergie se dégage. C’est l’inverse de la fission nucléaire, où l’on casse le noyau d’un gros atome, comme de l’uranium (l’énergie nucléaire que nous utilisons depuis plus de 50 ans). Sauf que cette fusion est difficile, car les noyaux se repoussent. Ce qui peut les faire se........

© Le Huffington Post