We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Pour remplacer Tusk et Juncker à leurs postes, Merkel et bien d'autres candidats

5 8 0
09.05.2019

EUROPE - C’est le moment de donner des noms. Emmanuel Macron est en déplacement à Sibiu, en Roumanie, dans le cadre d’un sommet informel de l’Union européenne, ce jeudi 9 mai, soit deux semaines avant les élections européennes. Lors de cette rencontre, les chefs d’État comptent mettre sur la table “les grandes priorités pour l’Union sur les années à venir et exprimer leurs souhaits sur le calendrier des futures nominations aux postes européens”, a expliqué l’Elysée mardi.

Le président du Conseil Donald Tusk veut notamment sonder les intentions des dirigeants européens sur sa succession et sur la procédure très contestée pour désigner le successeur de Jean-Claude Juncker à la tête de la Commission, ont indiqué plusieurs sources européennes. En effet, 2019 sonne la fin de leurs mandats (de même que ceux de Frederica Mogherini, Haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et d’Antonio Tajani, président du Parlement). Et si certains noms sont déjà officiellement lancés, d’autres se murmurent de façon plus officieuse.

Après deux mandats de deux ans et demi, Donald Tusk voit la fin de sa présidence au Conseil et Jean-Claude Juncker renonce à briguer un second mandat après cinq ans à la tête de la commission. Qui pourrait alors leur succéder?

Le nom d’Angela Merkel revient avec insistance pour la présidence du Conseil européen, l’instance des chefs d’État. Qui parle d’elle? Principalement l’ancien Premier ministre socialiste italien Enrico Letta. Ce dernier plaide ouvertement pour la désignation d’Angela Merkel à la tête du Conseil et alimente les rumeurs...

Si elle est élue (et si elle accepte), elle serait alors en charge notamment de la représentation extérieure de l’UE au niveau des chefs d’État ou de gouvernement, de présider les réunions du Conseil européen et d’animer ses travaux, d’assurer la préparation des réunions du Conseil européen et leur continuité et également contribuer à faciliter la cohésion et le consensus au sein du Conseil européen.

Ce dernier donne les impulsions nécessaires au développement de l’Union et en définit les orientations politiques générales et les priorités. Il n’exerce cependant pas de fonction législative.

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte est........

© Le Huffington Post