We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Salon du Bourget : la menace sino-russe plane sur le duopole Airb...

5 0 0
17.06.2019

Airbus et Boeing arrivent au Salon du Bourget 2019, qui s'ouvre le lundi 17 juin, avec un solde négatif de commandes depuis le début de l'année, ce qui peut être considéré comme une conséquence de la compétition acharnée entre les deux leaders de l'aéronautique. Si les relations restent cordiales entre ces deux avionneurs qui se souhaitent même leurs anniversaires, la stratégie de chaque groupe reste en effet principalement influencée par celle de l'autre et guidée par la volonté d'éliminer l'adversaire.

Airbus et Boeing ont connu des difficultés importantes en 2019. Pour Airbus, l'abandon du programme A380 a témoigné d'une erreur stratégique majeure. Ce jumbo-jet construit pour détrôner le Boeing 747 et qui avait été présenté comme l'avenir d'Airbus, s'est vendu trois fois moins que prévu et n'enregistrait plus de commandes. Le PDG de l'époque, Tom Enders, a lui-même admis que le plus gros avion du monde avait au moins dix ans de retard.

Par ailleurs, si l'A320 Neo rencontre aujourd'hui un certain succès avec 60 % du marché des moyen-courriers, le groupe européen produit à plein régime et n'est pas capable d'augmenter la cadence en raison de goulets d'étranglement. Airbus doit donc trouver une solution pour augmenter son volume de production et réduire ses délais de livraison.

Enfin, un autre danger vient des États-Unis qui menacent l'Europe de représailles douanières. En cause, les subventions perçues par Airbus qui fausseraient la compétition avec Boeing. Dans l'un de ses fameux tweets, Donald Trump annonce :

The World Trade Organization finds that the........

© La Tribune