We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Les compagnies aériennes vont-elles causer leur propre crash ?

6 23 0
19.06.2019

Bertrand Piccard psychiatre et aéronaute suisse. Il a fait le tour du monde en avion solaire pour démontrer qu'un transport sobre en carbone était envisageable, et travaille sur la question du changement climatique au sein de la fondation qu'il préside, Solar Impulse Foundation.

--

Il y a deux façons de répondre à l'adversité : tenter de s'y opposer le plus longtemps possible ou l'embrasser pour se l'approprier et la contrôler.

S'y opposer, comme Kodak face à l'avènement de la photographie digitale, jusqu'à disparaitre dans une faillite colossale ; comme les banques suisses dans les années 1990 qui ont envoyé balader le Congrès juif mondial lors de la crise des fonds en déshérence avant d'être condamnées à payer des milliards de dollars de pénalités ; comme les constructeurs automobiles qui ont snobé la voiture électrique, mais qui courent maintenant derrière le succès de Tesla sans parvenir à rattraper leur retard. Ils ont tous résisté sans comprendre que cela allait causer leur perte.

L'autre attitude consiste à diriger le changement comme un maître stratège qui a toujours un coup d'avance sur la vie et la fait ainsi évoluer dans une direction qui lui est plus favorable. Si les compagnies aériennes l'avaient compris, c'est elles qui spontanément introduiraient la compensation carbone sur chaque billet vendu. Pourquoi ? Parce que les grèves pour le climat et l'exemple de Greta Thunberg, en mobilisant la jeunesse, ont déclenché un phénomène nouveau : « la honte de prendre l'avion », le flygskam en suédois. Dans certaines régions l'impact sur le taux de remplissage des vols commence déjà à se faire sentir. Et cela ne peut aller qu'en augmentant, alors que de nombreuses figures politiques en Europe........

© La Tribune