We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Londres s’oppose au retour d’une djihadiste de 19 ans

1 0 1
21.02.2019

Après s’être enfuie en Syrie, en 2015, Shamima Begum a été retrouvée dans un camp de réfugiés. Londres veut la déchoir de sa nationalité pour l’empêcher de rentrer.

Shamima Begum s’est enfuie de Londres en février 2015 avec trois camarades de classe. / Laura Lean/AFP

Shamima Begum n’en revient pas. « Je suis un peu sous le choc. Je trouve cela un peu injuste pour moi et mon fils. » Cette jeune femme de 19 ans a été retrouvée mi-février par un journaliste du quotidien britannique The Times dans le camp de réfugiés al-Hawl, situé dans le nord-est de la Syrie, là où parviennent à se rendre d’anciens djihadistes, parmi les civils fuyant le dernier réduit tenu par Daech.

Avec trois camarades de classe, elle s’était enfuie en février 2015 de Bethnal Green, un quartier de l’est de Londres, pour rejoindre Daech en Syrie. Elle avait 15 ans. Leur escapade avait fait la une des médias britanniques.

Débat : Nathalie Goulet : « Nous ne disposons pas des moyens nécessaires pour les accueillir »

Mercredi 20 février, quelques jours après avoir accouché d’un garçon, elle a appris qu’elle ne pourrait peut-être pas rentrer au Royaume-Uni. Sa famille a reçu une lettre du ministère de l’intérieur indiquant : « À la lumière des circonstances, l’ordre a été donné de déchoir votre fille de sa citoyenneté britannique en ce 19 février, par ordre du ministre de l’intérieur. »

Lors des entretiens publiés mi-février, Shamima Begum a témoigné « des tortures endurées pendant six mois et demi » par son mari, un jeune Hollandais converti à l’Islam (depuis il a disparu), « après qu’ils l’ont accusé d’espionnage ». « Ils » étant les responsables de Daech. « Il y avait tellement de tortures et de corruption qu’ils ne méritent pas la victoire. Les gens de Daech ont tué des musulmans et des combattants qui s’étaient battus à leurs côtés. »

Elle a aussi expliqué qu’elle avait eu deux autres enfants au cours de ces quatre années passées en........

© La Croix