We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

VIDEO - Babeth,auxiliaire de vie et « gilet jaune » en Bretagne

7 4 6
25.02.2019

La crise des gilets jaunes a souligné les difficultés d’une large partie de la population française. La Croix est allée à la rencontre de personnes vivant avec des revenus inférieurs au salaire médian – environ 1 800 € par mois.

Parmi elles, Babeth, auxiliaire de vie dans la campagne près de Rennes, gagne 1 400 € par mois.

Toutes les heures, le son des cloches de l’église du bourg voisin couvre le chant des oiseaux. Assise à la table de la salle à manger de son salon, avec vue sur son petit jardin, Babeth, 57 ans est occupée à répondre à ses mails. Deux poissons rouges tournent dans leur bocal, un chat gris et blanc miaule devant la porte.

Après un licenciement, Babeth a décidé de suivre une formation pour devenir auxiliaire de vie sociale. « C’est un métier dur, physiquement et psychologiquement, qu’il ne faut pas faire trop jeune », juge-t-elle. La semaine et parfois le week-end, Babeth se rend chez des personnes dépendantes, malades, atteintes d’un handicap ou vieillissantes, pour les aider dans leur vie quotidienne.

« C’est un métier de contacts et j’adore ça, même si c’est éprouvant. On n’a pas de reconnaissance, à part celles des personnes aidées. C’est ça qui m’aide à avancer. »

Aide à domicile : « On est là pour donner du confort et du réconfort aux personnes âgées »

La France de Babeth, c’est celle des petits salaires, mais aussi de la débrouille et de l’entraide. L’auxiliaire de vie reçoit tous les jours Ouest-France chez elle. « C’est un journal important ici. Et ça........

© La Croix