We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Christian Page, ancien SDF, se raconte dans un livre

2 16 43
31.10.2018

À la rue pendant près de quatre ans, Christian Page, connu pour avoir chroniqué sa vie de SDF sur Twitter, raconte son quotidien dans un livre touchant (1), publié à la veille de la trêve hivernale.

Christian Page, au square Sainte-Marthe, à Paris, le 8 janvier 2018. / Christophe Archambault/AFP

On avait quitté Christian Page au milieu de l’été, après qu’un travailleur social lui avait trouvé un studio à Clichy, dans les Hauts-de-Seine, dans un Centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) d’Emmaüs Solidarité. « J’ai quand même passé trois hivers à la rue, il était temps. Dans la rue, ta santé elle en prend un coup… », témoignait-il alors à La Croix.

Deux mois après avoir retrouvé un toit, l’ancien SDF de 45 ans qui a tenu pendant trois mois et demi la chronique de sa vie à la rue sur Twitter, sort un livre, dans lequel il décrit avec ses mots et sans misérabilisme, son quotidien de SDF dans l’Est parisien.

Christian, SDF connecté, a retrouvé un logement après plus de 3 ans dans la rue

Le récit débute par la rupture avec sa femme, partie avec l’enfant du couple, puis la perte de son travail, les huissiers qui frappent à la porte et enfin, la rue. Christian Page raconte l’appel au 115 et la première nuit dans un centre d’hébergement d’urgence, « épicentre de la misère et de la violence ». Rapidement, cet ancien sommelier, qui a milité – comble de l’ironie – à l’association Droit au logement (DAL) dans sa jeunesse, s’endurcit.

Le SDF, qui ne quitte jamais son bandana rouge noué sur la tête, apprend à vivre avec le regard, au mieux, indifférent des passants, lui qui était habitué à servir et à plaisanter avec des célébrités dans le cadre de son ancien travail de sommelier. Christian Page apprend à trouver son « coin » pour dormir la nuit et où trouver de la nourriture auprès d’associations ou de particuliers.

L’ancien SDF qui a rédigé ce roman du réel alors qu’il était encore à la rue sur des feuilles volantes et sur son téléphone portable, aidé et guidé par Eloi Audoui-Rouzeau, que lui a fait rencontrer la maison d’édition Slatkine & Cie, découvre aussi la difficulté pour accéder aux services de santé, à la culture, ou pour se laver. « Quand on vit dans la rue, raconte l’ancien SDF, une action aussi banale que boire un café ou faire une toilette rapide peut prendre toute la matinée. »

VIDEO – Oser la rencontre entre riverains et sans-abri

Christian Page témoigne aussi de belles histoires de solidarité. Avec certains commerçants, restaurateurs et........

© La Croix