We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Union pour la Méditerranée: refondation ou cimetière des éléphants ?

2 0 0
14.10.2019

Dans un discours prononcé le 16 avril à l’Institut du Monde arabe, Alain Juppé a affirmé sa volonté de « refonder » l’Union pour la Méditerranée (lancée en juillet 2008 par Nicolas Sarkozy), à travers la nomination d’un nouveau secrétaire général et la création d’un Office méditerranéen de la Jeunesse.

Comme il l’a lui-même reconnu, le ministre français des affaires étrangères aura fort à faire pour surmonter les « réactions de scepticisme« , « au nord comme au sud » envers ce qu’il appelle « l’initiative prémonitoire » du Président de la République.

Installé à Barcelone dans le Palais Pedralbes, par ailleurs siège d’un Musée des Arts décoratifs et d’un Musée de la Céramique, le secrétariat de l’Union pour la Méditerranée compte aujourd’hui 28 personnes. Jusqu’au début des soulèvements arabes, son co-président n’était autre que le président égyptien Hosni Moubarak. Ahmad Masa’deh, son secrétaire général jordanien, a démissionné en février. Au départ, certains avaient vu dans cette initiative une façon pour Nicolas Sarkozy de proposer à la Turquie une alternative à l’entrée dans l’Union européenne. Dans sa forme initiale, réservée aux pays du littoral méditerranéen, le projet qui n’incluait pas des pays comme l’Allemagne avait créé une « atmosphère de suspicion ».

« C’est un grand éléphant mort dans la pièce » affirme........

© La Croix