We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Le travail en 2039, vu par les Français

4 8 9
18.03.2019

À l’occasion de sa 7e édition, du 18 au 21 mars à Paris, le Printemps de l’économie dévoile les résultats d’un sondage sur les Français et les mutations du travail. Une vision pas franchement optimiste.

32 % des Français pensent que la durée légale du travail – de 35 heures par semaine depuis 2000 – pourrait bien augmenter. / Pierre HECKLER/PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN/

Entre réalisme et fatalisme, les Français sont partagés quand on les interroge sur leur perception des mutations que connaîtra le monde du travail au cours des vingt prochaines années. C’est en tout cas l’impression qui domine à la lecture des résultats du sondage réalisé par Opinion Way pour le Printemps de l’économie.

« Travail : un peu, beaucoup, à la folie, pas du tout ? » : tel est le thème de cette 7e édition qui se déroule du lundi 18 au jeudi 21 mars dans différents lieux parisiens. Et quoi de mieux pour l’illustrer que de demander aux principaux intéressés comment ils voient leur avenir professionnel à l’horizon 2039 ?

Premier enseignement de cette enquête d’opinion : les Français sont lucides sur les évolutions en cours. Si 91 % des actifs estiment que leur métier existera toujours, 63 % considèrent qu’il aura profondément évolué.

Sans surprise, les changements technologiques liés au numérique ou aux biotechnologies apparaissent comme le principal facteur de bouleversement pour 53 % des personnes interrogées, loin devant les évolutions démographiques (15 %).

Plus intéressant est la vision différenciée selon les catégories d’âge. Paradoxalement, la révolution induite par le numérique est davantage perçue par les 50 ans et plus (63 %) que par les jeunes de 18 à 24 ans, plus inquiets des effets de la........

© La Croix