We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Le cochon de mon oncle Robert

5 0 1
11.03.2019

Je devais avoir 7 ou 8 ans la fois où j’ai annoncé à mes parents que je voulais devenir végétarienne. C’était à Noël. Ma tante Lena et mon oncle Robert nous recevaient chez eux et l’énorme buffet de spécialités italiennes était étendu sur la table. J’étais habituée de manger de la porchetta chaque année, mais ce Noël-là, mon oncle avait décidé de la présenter autrement. Plutôt que de la trancher et d’étendre les morceaux sur un plateau, il avait déposé le cochon de lait rôti entier, avec la tête, sur la table. J’ai fondu en larmes dès que je l’ai vu et j’étais inconsolable tout le reste de la soirée.

Je venais de comprendre que la viande, ça n’apparait pas miraculeusement dans un emballage de plastique sur les tablettes des épiceries. Je venais de comprendre qu’on mange vraiment des animaux, comme ce petit cochon qui était là sur la table et qui n’avait certainement pas mérité de se faire assassiner, ouvrir, farcir avec sa propre chair, recoudre et rôtir pour être finalement présenté comme une œuvre d’art sur le plateau d’un set de vaisselle qu’on sort juste à Noël.

........

© Journal Métro