We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Un si joli petit nuage

4 1 0
14.06.2019

Vous lisez peut-être ces lignes sur votre ordinateur, votre tablette ou votre téléphone. C’est la magie du web qui nous lie. Les z’internettes, comme on dit. Courriels, textos et photos s’échangent librement. Rien n’y paraît, tout est invisible, intangible. Zip zap zoup!

Et pourtant. Ce que nous croyons être un si joli petit nuage en est plutôt un noir et sombre. Un nuage de pollution numérique.

Si l’internet était un pays, il serait au troisième rang pour ce qui est de la consommation d’énergie, derrière la Chine et les États-Unis. Un simple courriel sans pièce jointe, c’est environ 10 g de CO2 émis dans l’atmosphère – l’équivalent du bilan carbone d’un sac plastique à usage unique. Soyons plus concrets: l’énergie utilisée pour une heure sur l’internet (au niveau mondial) équivaut à 4 000 tonnes de........

© Journal Métro