We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Le Grand Robert illustré

5 1 0
11.06.2019

Il n’y a rien de pire que d’aller voir le spectacle d’un artiste qui n’est plus que l’ombre de lui-même. Quand ça arrive, c’est comme si tous nos beaux souvenirs se transformaient en film d’horreur en un claquement de doigts. J’ai vu Serge Reggiani assis, lisant péniblement ses paroles sur un télésouffleur installé à un mètre devant lui. J’ai entendu B.B. King incapable de jouer de la guitare, lors de son dernier passage à Montréal. Et, au risque de me faire garrocher toutes les tomates en conserve du supermarché, j’ai toujours trouvé que Charles Aznavour n’avait pas su se retirer au bon moment. Lui qui avait pourtant si justement chanté «il faut savoir quitter la table»…

Tout ça pour dire que j’avais quand même quelques appréhensions en me rendant au spectacle........

© Journal Métro