We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Photomaniaques : mais pourquoi n’arrivons-nous pas à nous empêcher de prendre des clichés qui sont déjà dans nos smartphones ?

7 3 0
23.04.2019

Nathalie Nadaud-Albertini : Il y a d'abord dans ce comportement une envie de dire dans certains événements : "j'y étais". Par exemple à la Coupe du Monde, on prend des photos pour montrer qu'on était sur les lieux d'un événement collectif fort, par un angle non-professionnel.

Lorsque l'on trouve des photos professionnelles, certes mieux réalisées, ce n'est pas la façon dont on va percevoir le bâtiment ou l'événement au niveau personnel. Notre photo montre un point de vue plus intime. C'est une façon d'ancrer sur un support un rapport singulier à cet événement, de matérialiser son point de vue. La........

© atlantico