We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Pourquoi les milliardaires français s’enrichissent plus vite que les autres (et la vraie leçon sur la fiscalité qu’on doit en tirer)

4 5 0
03.07.2019

Michel Ruimy : Les contribuables aisés se distinguent du commun des mortels par la diversité de leurs ressources. Ils ont desrevenus d’activité mais aussi du patrimoine via la location d’un ou plusieurs biens immobiliers dont ils sont propriétaires voire des dividendes quand ils ont un important patrimoine financier ou encore de « revenus exceptionnels » comme les plus-values mobilières.

Concernant les 1 % des ménages les mieux dotés, ceux-ci répartissent différemment leur patrimoine des autres ménages. Ils placent une plus grande part de leur patrimoine (35 %) dans les actifs financiers (actions, obligations…), la place de l’immobilier étant un peu plus faible (30 %). Quant au patrimoine professionnel, essentiellement constitué des actifs des entreprises qu’ils possèdent,il constitue, en revanche, une part très importante de leur patrimoine (30 %). En effet, environ 45 % de ces ménages sont propriétaires d’au moins 1 entreprise dont la personne de référence ou le conjoint est le dirigeant, pour une valeur moyenne de 2,2 millions d’euros. En 2015, ces ménages ont déclaré des revenus du patrimoine 35 fois plus élevés que les 90 % les plus modestes (63 530 contre 1 790 euros).Quand on s’intéresse aux « 0,1 % » les plus riches, ceux-ci captent près de 30% des revenus du patrimoine.

Si ce patrimoine professionnel est coté en bourse, certains le considèrent comme « virtuel » et citent, en exemple, le patrimoine de Patrick Drahi dont la valeur a chuté, il y a quelques mois, du fait de la dégringolade du titre Altice, la maison-mère de SFR. Pour autant, au plan international, on retrouve toujours les mêmes noms depuis des décennies : Bill Gates, Warren Buffet, Bernard Arnault, les fondateurs des grandes surfaces Walmart ou du géant IKEA... Cette longévité prouve que ces fortunes sont quand même réelles.

Ainsi, les ménages à........

© atlantico