We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Canicule : qui sont les perdants et les gagnants sur le terrain de l’économie ?

3 6 0
25.06.2019

Michel Ruimy : Météo-France a prévu qu’il fera 40° en France à partir de mercredi. Ceci ne sera pas sans conséquence sur l’activité économique puisque, dans notre pays, 70 % des secteurs sont « météo-sensibles ». Cette canicule diminue notre efficacité au travail. Elle profitera donc à certains secteurs, d’autres, par contre, y perdront.

Pour ce qui concerne les secteurs pénalisés comme les transports, les fortes hausses de température peuvent endommager le matériel roulant et infrastructures ferroviaires, ce qui peut entraîner des retards. Dans le domaine aérien, les avions pourraient avoir des difficultés à décoller du fait d’une moindre densité de l’air et une plus faible portance. Les routes sont, elles aussi, concernées, pas seulement à cause du bitume qui fond et des pneus qui éclatent mais également en raison d’un déclenchement, plus rapide que prévu, de la circulation alternée à Paris en cas de pics de pollution. Du fait d’un travail en extérieur, le secteur du BTP et l’agriculture devraient être plus ou moins touchés par cet épisode caniculaire. De même, d’autres secteurs auxquels on ne pense pas toujours comme la restauration, la boulangerie, le pressing, la conduite de véhicules et l’énergie risquent d’être impactés. Enfin, alors que les soldes d’été débutent ce mercredi 26 juin, la canicule pourrait avoir un impact non négligeable sur la consommation en dissuadant les Français d’aller arpenter les magasins. L’expérience a démontré que, lors de fortes chaleurs, les personnes ne sortent pas sauf pour se rendre dans des centres commerciaux climatisés. Pour information, durant la canicule dramatique qui a touché la France en août 2003, les achats vestimentaires avaient régressé de 8,3 % sur un mois.

La montée des températures fait, en revanche, le bonheur des distributeurs de........

© atlantico