We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris

7 2 0
23.04.2019

Ces loyers de référence ont été proposés au Préfet de région afin de préparer l’arrêté d’encadrement des loyers parisiens, dans le prolongement du décret publié le 12 avril 2019. L’encadrement en niveau devrait ainsi être de nouveau applicable dès l’été prochain. Dès lors, le loyer (hors charges) de chaque logement du parc privé devra être compris entre le loyer de référence majoré de 20 % et le loyer de référence minoré de 30 %.

Afin de préparer le retour de l’encadrement des loyers, les déclarations se sont au préalable succédé durant quelques semaines, tant du côté de la mairie de Paris que de celui d’associations, de locataires notamment. Et comme cela fut le cas lors de la promulgation de la loi ALUR, les arguments en faveur de cette mesure d’exception ont été largement repris par les médias. Déjà au début des années 2010, lorsque la précédente campagne présidentielle était en préparation, deux types d’arguments principaux ont été avancés afin de justifier « l’impérieuse nécessité » d’un encadrement des loyers en niveau. Le premier, était celui d’un intenable dérapage des loyers dans les grandes villes et principalement à Paris qui affecterait les ménages modestes et les étudiants. Le deuxième était qu’en Allemagne, un vertueux dispositif de miroir des loyers avait permis depuis longtemps déjà de réguler le marché locatif et d’éviter tous les excès constatés en France.

Bien sûr, depuis chacun a pu mesurer l’efficacité du fameux modèle allemand qui depuis quelque temps fait régulièrement descendre dans la rue les locataires de Berlin, Francfort, Duisburg, … : mais sans que les « importateurs » du fameux miroir des loyers n’aient jamais conté la suite de leur histoire, ni expliqué pourquoi leur modèle de référence s’était détraqué. Quant à l’argument du « fameux » dérapage des loyers du privé, l’INSEE et CLAMEUR s’accordent pour remarquer que si cela avait pu être jusqu’à la crise économique et financière internationale des années 2008-2009,........

© atlantico