We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Pluie de dons privés : et si on confiait à des architectes stars la construction de tours de logement sociaux ayant vocation à devenir des icônes de la skyline parisienne ?

7 2 0
20.04.2019

Laurent Chalard : Il peut s’expliquer par plusieurs choses. Tout d’abord le choix des thématiques du grand débat, que sont par exemple la laïcité ou la bioéthique, tandis que l’économie est approchée par un angle général. Nous sommes ici dans une logique différente du mandat précédent qui avait vu la création d’un ministère du redressement productif occupé à l’époque par Arnaud Montebourg, qui était une période ou nous parlions de réindustrialisation. Or, manifestement, dans le mandat d’Emmanuel Macron, l’industrie n’est pas au cœur du débat.

On peut également évoquer la question du choix des invités, la plupart étant des spécialistes de macroéconomie qui parlent davantage des grands indicateurs mais ne sont pas des spécialistes de ces thématiques industrielles. Il n’y avait aucun spécialiste reconnu de l’industrie.

Il y a également le primat accordé aux effets de mode, par les politiques et les intellectuels. Nous sommes aujourd'hui dans la logique de l’économie de la connaissance, de l’innovation issue notamment du Traité de Lisbonne. Dans ce contexte, parler d’industrie apparaît un peu ringard.

Le dernier élément, qui n’est pas non plus négligeable, est que beaucoup des intellectuels invités peuvent pratiquer une forme d’autocensure. Étant invité par le président de la République, un intellectuel ne va pas forcément aller sur le terrain des choses qui fâchent. En l'occurrence, la question de l’industrie française n’est pas forcément quelque chose qui fonctionne, on ne peut pas parler de réussite pour Emmanuel Macron. D’autant plus que certains économistes présents à ce débat ont participé à l’élaboration du programme d’Emmanuel Macron.

Il est vrai par contre que le temps imparti était très limité, il faut le reconnaître.

Le premier élément à retenir est que la........

© atlantico