We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Bombardiers contre gardes suisses : le jour où les Etats-Unis ont attaqué le Vatican

7 0 0
21.04.2019

L’Osservatore romano, brûlot gauchiste ? Tout est relatif en effet, mais en comparaison de la presse fasciste, muselée par la censure et gonflée de propagande grossière, le quotidien officiel de la papauté fait office de presse libre dans l’Italie de la Seconde Guerre mondiale. Le Vatican est neutre en effet, ainsi que son journal, sa radio et les minuscules services d’un État de 0,44 kilomètre carré au centre de Rome : c’est tout ce qui reste des anciens États de l’Église, annexés par l’Italie, mais c’est aussi un sanctuaire, juridiquement reconnu par Mussolini lui-même, signataire des accords du Latran en 1929.

Anarchiste dans sa jeunesse et athée déclaré, celui-ci a fait du chemin depuis ses conférences d’autrefois sur le thème : « Dieu n’existe pas. » Bien des Chemises noires viennent de la gauche, comme Roberto Farinacci, ancien franc-maçon, patron des squadristes de Crémone, dont les exactions sont telles que Mussolini lui-même doit plusieurs fois le modérer. Les fascistes, arrivés au pouvoir en 1923, ont trouvé des arrangements........

© atlantico