La Saint-Nicolas est une fête traditionnelle en usage dans le nord de la France et en Belgique. Les enfants l’aiment bien parce qu’il leur apporte des chocolats.

Mais il y a un problème. Et ce problème, le voici. Dans Saint-Nicolas, il y a « Saint ». Et en plus, il porte une mitre avec une croix. Ce qui est proprement insupportable. Ça n’a pas échappé au bourgmestre de Saint-Gilles. Il veut donc un Saint-Nicolas « inclusif ». Susceptible de plaire aux musulmans de sa commune. C’est pourquoi il veut qu’on le rebaptise « Sidi Nicolas ». De nombreux musulmans de sa localité, qui sont moins cons que leur bourgmestre, protestent.

« On va dire que c’est nous qui l’avons demandé alors que nous n’avons rien demandé », disent-ils. Et ils ajoutent : « ça va se retourner contre nous ».

Le bourgmestre a encore des efforts à faire pour que son Saint-Nicolas soit totalement « inclusif ». Il devrait envisager un Saint-Nicolas gay. Un Saint-Nicolas trans. Et il ne devrait pas oublier les femmes.

Pour les Wallonnes, il y aurait une « Sainte-Nicole » en minijupe, et pour les musulmanes une « Sainte-Nicole » voilée. Pour conclure, car il faut bien conclure, il devrait également changer le nom de sa commune.

En effet, il y a le mot « Saint » dedans. « Sidi-Gilles », ça aurait de l’allure !

QOSHE - Saint-Nicolas, c’est pas bien : Sidi Nicolas, c’est mieux - Benoît Rayski
menu_open
Columnists Actual . Favourites . Archive
We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Saint-Nicolas, c’est pas bien : Sidi Nicolas, c’est mieux

11 11
15.11.2023

La Saint-Nicolas est une fête traditionnelle en usage dans le nord de la France et en Belgique. Les enfants l’aiment bien parce qu’il leur apporte des chocolats.

Mais il y a un problème. Et ce problème, le voici. Dans Saint-Nicolas, il y a « Saint ». Et en plus, il porte une mitre avec une croix. Ce qui est proprement........

© atlantico


Get it on Google Play