Le ministre de l’Intérieur a listé les actes antisémites depuis le 7 octobre. Près de 1700. Des tags anti-juifs. Des croix gammées. Des coups et blessures. Plusieurs centaines d’antisémites ont été interpellés. Parmi eux, des dizaines d’étrangers qui ont été placés dans des camps de rétention et seront expulsés.

Concernant cette flambée antijuive, Darmanin met en cause les islamistes et l’extrême gauche mélenchoniste. Il a raison. Tout comme il a raison de dire que l’antisionisme est tout simplement un antisémitisme.

Mais là où les choses se gâtent, c’est quand il pointe également du doigt l’extrême-droite. Était-il obligé de dire cette énormité, ou est-ce la force de l’habitude ? Ou est-ce parce qu’il ne veut pas stigmatiser les seuls musulmans et l’extrême-gauche ?

Que l’on sache, les partisans de Marine Le Pen et d’Éric Zemmour ne s’attaquent pas aux Juifs. Mais Darmanin a trouvé utile de les accuser. C’était sans doute pour faire plaisir au Conseil français du culte musulman.

QOSHE - Antisémitisme : Darmanin s’est trompé de combat - Benoît Rayski
menu_open
Columnists Actual . Favourites . Archive
We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Antisémitisme : Darmanin s’est trompé de combat

11 4
15.11.2023

Le ministre de l’Intérieur a listé les actes antisémites depuis le 7 octobre. Près de 1700. Des tags anti-juifs. Des croix gammées. Des coups et blessures. Plusieurs centaines d’antisémites ont été interpellés. Parmi eux, des dizaines d’étrangers qui........

© atlantico

Get it on Google Play