Elle connaît tout de sa ville. Et tout sur le quartier de la Monnaie d’où sont partis les assassins de Thomas.

Marie-Hélène Thoraval est en colère. Elle dit : « La culture de l’excuse, ça suffit ! » Elle affirme à juste titre que la famille exige que le caractère raciste de l’expédition meurtrière de Crépol soit pris en compte. En effet, elle sait, comme d’autres, que les racailles qui sont venus à Crépol ont crié : « On va planter des Blancs ! »

Elle s’indigne aussi qu’on ait si tardé à donner les noms des suspects arrêtés. Ainsi, dit-elle, on stigmatise toute une cité. Et elle sait bien d’autres choses. « Les parents des suspects étaient eux-mêmes des délinquants », dit-elle. « C’est une culture qui se transmet », conclut-elle.

Pendant ce temps, à l’Assemblée, i y a eu une passe d’armes orageuse entre Dupond-Moretti et Marine Le Pen. Cette dernière avait dénoncé l’aspect raciste de l’expédition meurtrière de Crépol. Le garde des Sceaux lui a répliqué : « Vous soufflez sur les braises. »Va-t-il accuser la maire de Romans-sur-Isère de souffler sur les braises ?

QOSHE - Écoutons la maire de Romans-sur-Isère... - Benoît Rayski
menu_open
Columnists Actual . Favourites . Archive
We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Écoutons la maire de Romans-sur-Isère...

8 1
30.11.2023

Elle connaît tout de sa ville. Et tout sur le quartier de la Monnaie d’où sont partis les assassins de Thomas.

Marie-Hélène Thoraval est en colère. Elle dit : « La culture de l’excuse, ça suffit ! » Elle affirme à juste titre que la famille exige que le caractère........

© atlantico

Get it on Google Play