We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Neum, le territoire qui échappe aux radars de la géolocalisation et de l'Histoire

8 8 7
22.01.2019

Temps de lecture: 7 min

En 2017, la Croatie aurait été visitée par un minimum de seize millions de touristes. Si l’ensemble du pays attire, la majorité des visiteurs se contente de longer la côte dalmate, qui s’étend de Zadar à Dubrovnik. En 2018, les vacanciers étaient sûrement plus nombreux et la fréquentation risque encore d’augmenter cette année. Parmi les futurs voyageurs, les moins préparés –ou, du moins, les moins documentés– tomberont peut-être sur une surprise. À trente minutes au sud de la bourgade portuaire de Ploče, en direction de Dubrovnik, les voitures font la queue. Un péage? Non. Derrière une vitre encadrée de bleu, ce ne sont pas quelques kunas que réclame cet employé en uniforme noir, mais bien une pièce d’identité. Si tout est en règle, la barrière se lève rapidement, ouvrant la route vers, Neum, en Bosnie-Herzégovine.

Neum, en Bosnie-Herzégovine, est aussi un accès à la mer pour la Croatie | Chris Goldberg / Flickr

En traversant cette station balnéaire désuète, aux hôtels quatre étoiles qui n’ont pas l’air d’en être, on peut penser que la Bosnie a sûrement négocié un accès à l’Adriatique, au moment de l’éclatement de la Yougoslavie. Sauf que, vingt kilomètres après avoir dégainé son passeport, il faut déjà le ressortir pour quitter ce pays à peine aperçu. Loin d’abriter une industrie portuaire ou des navires de l’armée, cette bande de terre vit principalement du tourisme et se retrouve quasiment déserte en hiver. Quant à son existence, elle date bien des années quatre-vingt dix. Mais des années 1690.

À LIRE AUSSI En Bosnie, le combat enthousiasmant de deux ados contre les partitions communautaires

Auparavant, Neum appartenait à la République de Raguse, entité politique centrée sur la cité croate de Dubrovnik. Fondée entre le Ve et le VIIe siècle, la ville est de nos jours connue pour les scènes de Game of Thrones qui y sont filmées, notamment les plans sur la capitale fictive de Westeros, King’s Landing. «Raguse n’a jamais été totalement indépendante, explique András Riedlmayer, spécialiste de la Bosnie à l’université d’Harvard. Elle a toujours dépendu, à des degrés divers, d’entités plus puissantes. Mais elle a longtemps su préserver une forme d’autonomie.» Malgré sa superficie réduite, Raguse est une puissance commerciale. Ses marchands commercent, à son faîte, dans toute la Méditerranée, dans le reste de l’Europe et jusqu’au sud du Sahara. En 1205, Raguse est envahie........

© Slate