We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Le Rudy du football québécois

7 0 0
09.11.2018

MONTRÉAL – Le 27 octobre dernier, la scène était tellement parfaite à l’Université McGill qu’on aurait pu s’imaginer que l’enseigne emblématique d’Hollywood avait été déplacée sur le sommet du mont Royal.

La beauté de cette histoire, celle de Stéphane Thouin, c’est qu’elle n’a pas été écrite par un réalisateur qui désirait produire une adaptation québécoise de Rudy, ce classique du cinéma sportif.

C’est Thouin lui-même qui l’a composée avec son dévouement unique et sa manière de se faire respecter par tous ses coéquipiers, ses entraîneurs et les dirigeants de l’Université de Montréal.

À sa dernière année d’admissibilité au football universitaire et à son tout dernier match de saison régulière avec les Carabins, il a finalement obtenu le privilège d’enfiler l’uniforme pour la première fois!

C’est le temps d’appuyer sur pause.

Prenez quelques secondes pour imaginer les sacrifices de ce centre-arrière. Durant quatre années, il s’est défoncé à tous les entraînements, il s’est investi dans toutes les réunions, il a sué pendant toutes les séances de musculation sans jamais enfiler l’uniforme pour un match.

On repart l’action avec un léger recul. Trois jours avant la partie, Thouin apprend durant la réunion d’équipe du mercredi qu’il figure parmi les candidats pour revêtir l’uniforme. La confirmation tant attendue arrivera le lendemain de la bouche du coordonnateur offensif Gabriel Cousineau.

« Juste la réaction des gars dans le meeting, c’était assez spécial, ça ressemblait à Rudy. Les gars étaient vraiment contents que j’aie une chance d’être en uniforme. Quand j’ai eu la confirmation, j’en ai parlé à ma fiancée et à mes parents. C’était vraiment un beau moment », a confié Thouin avec un sourire qui veut tout dire.

Quand un coéquipier est aimé comme lui dans un vestiaire, c’est normal que les autres joueurs s’inquiètent de son sort. Ils n’ont pas été jusqu’à retirer leur chandail et le déposer sur le bureau de l’entraîneur (comme dans le........

© RDS