We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Prime d'activité, l'encombrant cadeau

4 21 111
22.01.2019

C'est un cadeau de Noël qui se déballe tous les mois. Le 10 décembre, Emmanuel Macron a promis aux Français rémunérés au SMIC un gain net de 100 euros mensuels, dès 2019, et cela sans coût pour l'employeur. L'intendance a suivi tant bien que mal. Début février, le premier versement interviendra, sous la forme d' une prime d'activité augmentée de 90 euros maximum, au niveau du SMIC, et élargie à de nouveaux allocataires gagnant un peu plus que le revenu minimum. L'Etat paiera, par l'intermédiaire des caisses d'allocations familiales.

En pleine crise des gilets jaunes, le pays a donc découvert la prime d'activité. Cette prestation sociale a pourtant été mise en place il y a trois ans déjà, afin d'encourager l'activité, en dopant le revenu des travailleurs pauvres et modestes. Les fonctionnaires et les indépendants peuvent aussi la réclamer. Au lieu de toucher 2,8 millions de foyers, elle pourrait bientôt en concerner 3,8 millions.

Or cette revalorisation beaucoup plus massive que celle que prévoyaient les équipes gouvernementales avant le 10 décembre engage les comptes publics et remodèle à la fois l'emploi et la protection sociale. Et cela, dans des proportions telles qu'il eut été souhaitable de pouvoir en débattre auparavant.

L'impact sur les fins de mois sera en effet non négligeable. Un couple avec deux SMIC, soit 2.400 euros nets, touchera 208 euros de prime mensuelle. S'ils ont deux enfants à charge, la prime sera quasiment doublée.........

© Les Echos