We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Tahar Ben Jelloun - Maroc : un gouvernement du troisième type

1 20 86
14.08.2018
Maroc

Enfin une bonne nouvelle. Non, la corruption n'a pas disparu par l'effet d'une baguette magique. Non, les hôpitaux publics ne fonctionnent pas avec sérieux et efficacité. Non, l'Éducation nationale n'a pas réussi à réaliser un miracle. Non, la bonne nouvelle est ailleurs. Elle est du côté de la société civile.

Une initiative qui en est à sa troisième année

Des Marocains formidables. De jeunes gens, bien éduqués, cultivés, lucides, ayant fait de hautes études ont eu une idée géniale, pas une de ces idées gadget faites pour épater les médias, non, une belle idée avec une pensée structurée, réfléchie. L'âge moyen est de l'ordre d'une trentaine d'années. Il y a trois ans, ces jeunes gens ont mis sur pied un gouvernement parallèle, non pas un gouvernement de l'ombre ou un mouvement d'opposition qui tente d'éjecter les ministres officiels pour prendre leur place, non, mais un gouvernement virtuel en dehors des idéologies, quelles soient islamiste ou socialiste.

Des compétences aussi différentes que pointues

Pour la deuxième année d'affilée, ses membres ont élu à leur tête Ismaïl El Hamraoui qui dirige ce petit groupe avec le sérieux et la compétence nécessaires. Autofinancés, ces ministres du troisième type payent une cotisation de 300 dirhams. Leur objectif :........

© Le Point