We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

La sacralisation du «libre choix»

2 23 236
19.02.2019

Impossible de douter des bonnes intentions du ministre de l’Éducation Jean-François Roberge à l’aube du déploiement universel de classes maternelles 4 ans à travers le Québec. En Ontario, elles sont populaires. Les enfants arrivent au primaire mieux préparés.

Or, comme on le sait, l’enfer est malheureusement pavé de bonnes intentions. Les « experts » sont eux-mêmes divisés entre les pro-maternelles 4 ans et les pro-CPE (Centre de la petite enfance). Contrairement à l’Ontario, le Québec possède en effet un large réseau de CPE.

Maintenant, posons la question qui tue. Même si les maternelles 4 ans étaient une bonne idée en soi, ne serait-il pas plus judicieux d’investir massivement dans nos écoles publiques trop nombreuses à ne plus avoir les ressources humaines........

© Le Journal de Montréal