We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Agnès Thill compare la "souffrance" des "femmes seules" qui veulent la PMA à celle des "drogués"

8 23 2074
22.01.2019

POLITIQUE - Agnès Thill assume ses propos. La députée LREM, mise en cause dans son propre camp pour des propos tenus sur la PMA, s'est expliquée dans une interview vidéo publiée ce lundi 21 janvier par le site de Oise Hebdo. Si elle dit "comprendre pourquoi" ses mots ont fait polémique, elle ne change pas pour autant de ligne de défense.

Opposée à l'ouverture de la PMA (procréation médicalement assistée) aux couples de femmes et aux femmes seules (qui sera débattue dans le cadre du projet de loi sur la bioéthique) et déjà mise en garde à plusieurs reprises par LREM pour certaines de ses prises de positions publiques, Agnès Thill avait estimé que le rapport de la mission de l'Assemblée sur la bioéthique avait franchi une "ligne rouge" dans certaines de ses recommandations.

Dans une lettre adressée à ses collègues du groupe majoritaire, elle estime notamment qu'accepter dans la future révision de la loi le "parent d'intention" -le parent n'ayant pas de lien biologique avec l'enfant- "permet la multiplication des parents" et que le mot parent "n'a alors plus aucun sens". "Il en découle politiquement, que cette absence de genre dans le mot parent favorise l'éclosion d'écoles coraniques et le départ de nos élèves vers celles-ci", écrit l'ancienne directrice d'école.

"Nos amis musulmans, que nous savons opposés à cet éloignement progressif des concepts de père-mère, homme-femme (...) ne vont point dans la rue, ni dans les urnes, pour exprimer leur........

© Le Huffington Post