We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Le RN défend sa fake news sur le traité d'Aix-la-Chapelle comme un "droit d'avoir un avis qui diverge"

6 22 3187
22.01.2019

POLITIQUE - Nouvelle étape du rapprochement franco-allemand censée redonner un coup de fouet à l'amitié entre Paris et Berlin, le traité d'Aix-la-Chapelle que doivent signer ce mardi Emmanuel Macron et Angela Merkel agite toujours autant les cadres de l'extrême droite. A en croire le Rassemblement national de Marine Le Pen ou son ancien allié Nicolas Dupont-Aignan, ce traité acterait, entre autres, "la perte de souveraineté de notre pays", la "vente de l'Alsace" à l'Allemagne ou encore "le partage de notre siège au Conseil de sécurité".

Des contrevérités éhontées au regard de ce que prévoit réellement cet accord bilatéral qui, il est vrai, entend accélérer les convergences économiques, politiques et militaires entre les deux pays moteurs de la construction européenne. Les deux pays vont notamment adopter "une clause de défense mutuelle" en cas d'agression, sur le modèle de celle prévue au sein de l'OTAN. Ils pourront déployer des moyens ensemble en cas d'attaque terroriste ou coopérer sur les grands programmes militaires, à l'image de leurs projets sur les chars ou les avions de combat.

En revanche, nulle trace d'une quelconque cession territoriale ou d'un partage du siège de la France à l'ONU, Paris se bornant à soutenir la demande de Berlin d'avoir sa propre place au Conseil de sécurité.

Confrontés à ces infox manifestes, les cadres du RN et de Debout la France ne se débinent pas. Invitée ce mardi sur........

© Le Huffington Post