We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Rouen fait étinceler la mode en six musées

10 2 15
13.01.2019

Les musées rouennais présentent « Fashion ! », six expositions gratuites, qui retracent intelligemment le parcours du vêtement et de ses représentations sociales, des tuniques coptes de l’Antiquité à la modernité de Paco Rabanne.

La Vénitienne au bal masqué, de Joseph-Désiré Court (1837) (g) et modèle Guy Laroche réalisé en drap de laine produit à Elbeuf par l’entreprise Prudhomme (d). / Musée des beaux-arts de Rouen et La Fabrique des Savoirs

Fashion !, le temps des collections

Six expositions gratuites à Rouen

« Ce n’est pas un couturier, c’est un métallurgiste ! », tranchait Coco Chanel à propos de Paco Rabanne dans les années 1960. Déclaration acerbe qui donne son titre à une exposition consacrée au créateur. Les plus belles de ces pièces sont judicieusement présentées au Musée Le Secq des Tournelles à Rouen, qui regroupe la plus importante collection de ferronnerie du monde : 16 000 objets !

Dans cette ancienne église devenue musée s’épanouissent en corolles ces subversives robes en métal : la cotte de maille, la robe du soir dite « squam » en aluminium émaillé noir, la tenue de cocktail argentée s’évasant en un tournoiement perpétuel, la robe dorée et noire arborée par Brigitte Bardot, le costume imité des armures de Shogun…

À Londres, la culture pop au musée

Seule la robe cotte de maille en or pur incrustée de diamants, à la valeur presque inestimable, n’est présente qu’en photo, portée en Mai 68 par Françoise Hardy, encadrée par deux agents de la Brink’s pour des raisons de sécurité. Spectaculaire, l’exposition Paco Rabanne n’est que la première d’un parcours consacré à la mode, à suivre en remontant le temps, à travers six musées qui ont tiré leurs plus beaux atours de leurs collections.

À Elbeuf, la Fabrique des........

© La Croix