We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

La grogne monte chez les fonctionnaires

4 7 0
17.09.2017

Toutes les organisations syndicales de la fonction publique appellent à une journée de grève et de manifestation le 10 octobre prochain. Le gel du point d’indice, le retour du jour de carence, les suppressions de poste ou encore la hausse de la CSG sont à l’origine de la contestation.

Manifestation contre la réforme du code du travail, à Paris le 12 septembre 2017. Toutes les organisations syndicales de la fonction publique ont par ailleurs appelé à une journée de grève et de manifestation le 10 octobre prochain. / Philippe Lopez/AFP

Les 5,4 millions de fonctionnaires sont appelés à faire grève le 10 octobre, à l’appel de l’ensemble des syndicats de la fonction publique. Une unanimité inédite depuis 10 ans, nourrie par plusieurs réformes annoncées par le gouvernement.

Dès le mois de juin, le gouvernement avait annoncé la couleur. Le point d’indice, qui sert de base au calcul de la rémunération des fonctionnaires ne sera pas réévalué en 2018 mettant en avant l’existence d’autres mécanismes d’augmentation.

À (re) lire : Le climat social se tend sur la fonction publique

Avec cette mesure, le gouvernement en revient à la politique de gel du point qui avait déjà prévalu entre 2010 et 2016. Seule l’année 2017 avait dérogé à la règle. À la veille des dernières élections présidentielles et législatives, l’ancien gouvernement avait accordé une hausse du point de 1,2 % à tous les agents.

Reprenant le programme présidentiel d’Emmanuel Macron, le gouvernement a réaffirmé sa volonté de supprimer 120 000 postes dans la fonction publique d’ici à la fin du quinquennat.

Cette diminution passera par le non-remplacement d’une partie des quelque 570 000........

© La Croix