We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

56 ans de différence

3 0 1
14.06.2018

De tous les premiers films québécois à avoir pris l'affiche en 2018, Quand l'amour se creuse un trou est certainement l'un des plus audacieux. Un des plus casse-gueules aussi. Une drôle de bibitte à prendre ou à laisser... mais également à apprivoiser.

Peut-être est-ce son sujet qui donne cette impression. Une histoire d'amour entre un ado de 17 ans (Robert Naylor, qui signe également l'exquise trame sonore) et une femme de 73 ans (France Castel) ne pourra pas être banale. On pense évidemment au classique Harold and Maude, mais également près près de chez nous dérangeant Gerontophilia et au plus normal Les grandes chaleurs. Surtout qu'il est réalisé par Ara Ball, ce cinéaste punk qui a laissé une forte impression avec ses courts métrages enragés et provocateurs.

Quelle surprise d'apprendre que son premier long métrage n'emprunte pas cette tangente. Au contraire, Quand l'amour se creuse un trou est beaucoup plus tendre et poétique, philosophique à ses heures, avec ses héros qui cherchent le bonheur dans un univers où le conformisme mène le bal. Habitué aux rôles de jeunes rebelles renfrognés, Robert........

© Cinoche