We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Les extrémistes de la cause animale vont trop loin

5 0 150
12.01.2018

Mesdames et messieurs les gastronomes, plus question d’ébouillanter votre homard vivant avant de le déguster. À compter du 1er mars, il vous faudra l’assommer au préalable. Dans l’ordonnance qu’il a édictée mercredi, le Conseil fédéral a même défini les techniques d’étourdissement admises: l’électricité ou «la destruction mécanique du cerveau». Vous ne voyez pas comment vous y prendre? Ce n’est pas très important, car vous aurez sans doute de la peine à acheter le noble crustacé marin: les contraintes imposées aux poissonneries sont désormais telles que beaucoup renonceront à en vendre. Le bon gros homard qui agite ses pinces sur un étalage couvert de glace, c’est bientôt fini.

L’affaire a eu un large........

© 24 heures